Rechercher

AAA : Apprendre à Apprendre à Accolades



Partons de cette citation : « La qualité des savoirs dépend du processus de connaissance utilisé pour les produire » (Connaissance et Savoir ; Écrit par Patrick Juignet)

Le chemin parcouru, constitue autant le savoir que le savoir produit. Cela correspond tout à fait à notre histoire. Le chemin part toujours des associés, qui sont ceux qui ont accepté de se lancer dans l’histoire et co-construire tout en cheminant.


Ainsi la gouvernance d’Accolades et son activité sont « intriquement » reliés (au sens de la physique quantique). Cela signifie, que lorsqu’un acte est engagé sur la gouvernance, elle a un effet sur l’action (dans les missions) et réciproquement.


La construction du savoir au sein d’Accolades se construit par ses apports successifs entre la gouvernance et l’intervention. Les effets dans le cadre de la SCOP son cumulables et la transformation s’opère ainsi (telle la spirale de la croissance de l’escargot).


Le plus fantastique, c’est que chaque nouvel apport, une fois digéré par au moins un de nos membres, vient à la fois enrichir nos savoirs et en même temps s’inscrire dans notre culture organisationnelle, naturellement, sans opérer de rupture.


Étonnant non ?




Accolades, quelle bande de… praticiens




L’équipe d’Accolades explore ses savoirs afin de mieux identifier ce qu’elle ne sait pas...

Former et accompagner des groupes, créer les conditions de dynamiques collectives, embarquer des organisations dans une appréhension de la complexité... le tout en adoptant une posture facilitant l’émergence des participants selon un des principes de l’animation participative qui veut que le groupe porte la réponse...


Tout ça ok, c’est effectivement ce que l’on fait... mais comment être sûr que tout ça, ne soit pas qu’empirique et corresponde à un, des savoirs voir des compétences ?...


La création de nos savoirs est favorisée par une ouverture de tous les membres du collectif à l’expérimentation de nouvelles idées.


Nous ne nous interdisons a priori aucune école de pensée dans la mesure où nos expérimentations sont conformes à notre vision, nos missions et nos valeurs. Nos savoirs sont ainsi multiformes, multi sources et jamais figés. La qualité de nos savoirs est ainsi basée sur notre ouverture à l’innovation, notre capacité d’adaptation aux besoins et au contexte des groupes que nous accompagnons, et sur notre capacité à re-questionner nos process.






BlaBlaBla, comment s’y prendre ?






Nous développons des processus expérimentaux au sein de l’équipe et avec les groupes que nous accompagnons afin de développer notre bagage théorique tout en réajustant au fil de l’eau notre réflexion afin de passer progressivement de l’expérimentation à un savoir-faire durable.

Tout ce que transmet Accolades est d’abord expérimenté au sein même de la SCOP (véritable laboratoire expérimental) avec des réussites mais aussi parfois des échecs... Avant même de transmettre, on essaie, on expérimente, on se trompe, on recommence, ...

Puis quand on a vérifié que ça marchait pour nous, alors seulement on propose aux « chanceux d’Accolades » (ceux qui nous font confiance), des processus innovants pour tenter de les amener par eux-mêmes à répondre aux questions qu’ils se posent, de les accompagner sur les chemins du changement auquel ils aspirent, de les guider vers le futur idéal qu’ils se sont fixés...


Ouais… par exemple ?


Un exemple : la construction de la gouvernance d’Accolades

Aujourd’hui Accolades propose des accompagnements sur la gouvernance, le management et le leadership participatifs.

D’où ces connaissances viennent-elle ?

Elles viennent d’une expérimentation qu’on pourrait résumer avec les étapes suivantes :



Au centre de processus nous retrouvons l’humain, qui n’est pas une ressource, mais déjà une richesse.



Concluons ! Les trois perles de sagesse Accoladienne


Attention, on ne répond pas à la place de... mais on favorise, on crée les conditions pour que les « chanceux d’Accolades » incarnent ces réponses, ces changements et ce futur désiré et s’approprient pour eux-mêmes ce processus. A Accolades, il n’y a aucun « copyright » ...


L’ambition d’Accolades, demeure bien de contribuer à changer le Monde, aussi au travers de ce processus de transmission, Accolades démultiplie la transmission de ses savoirs via ses chanceux... et constate régulièrement que ces derniers poursuivent cette transmission... Les savoirs d’Accolades aujourd’hui circulent un peu au sein des organisations, au sein des collectifs, au sein des entrepreneurs, au sein des équipes... Et contrairement au virus, ça fait grandir, ça permet le développement de nouvelles organisations, ça poursuit l’œuvre de construction d’une société humaine entreprenante, bienveillante et responsabilisante.

  • La qualité de nos savoirs repose sur le fait d’expérimenter sur notre peau, sur le bien le plus précieux pour notre entreprise, c’est-à-dire,l’entreprise elle-même.

  • Expérimenter sur notre peau nous mène à pousser nos clients à faire de même pour imaginer et construire une solution adaptée.

  • La qualité de nos savoirs dépend du processus de connaissance mobilisé / utilisé pour les produire.

160 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout